20 November 2017

À l'abordage en Acadie

Détail d'une toile de Claude Joseph Vernet
Deux anecdotes croustillantes puisées d'un même document des archives françaises, portant sur des Britanniques qui kidnappent un pilote et des Acadiens qui en ont plein le casque de se faire déporter:
Le 8. fevrier [1756] un Bâtiment Anglois vint dans le bas de la Riviere S.t Jean, il fit des signaux françois et envoya sa chaloupe à terre pour demander un pilote disant qu’il revenoit de Loüisbourg chargé de vivres. Un acadien eut la legerté d’aller a son bord; mais il n’y fut pas plutôt que le capitaine fit hisser son pavillon et fit une decharge de son artillerie sur les Acadiens qui êtoient a terre, aprés quoy il se rendit dans le havre. Mais les acadiens s’embusquerent, et firent un feu si vif de leur mousqueterie qu’ils l’obligerent à s’en retourner à Port Royal.
Les Anglois ayant pris et fait embarquer de force a Port Royal 36. familles Acadiennes faisant nombre de 226. personnes pour les conduire à la Caroline, ces Canadiens se revolterent et S’êtant rendus maîtres du Bâtiment le menerent a la Riviere S.t Jean le 12. fevrier [1756]. Il sera rendu un compte particulier de cette avanture parce que le Capitaine du Bâtiment pretend qu’il est Portugais. 
Source:
ANOM, Colonies, C11A 100, F° 376-383. Feuille au roi à propos de ce qui s'est passé en Amérique depuis le mois de février (lettres apportées par la frégate la Sauvage). Juillet 1756.

No comments:

Post a Comment